Archives de catégorie : Lectures

Présentations d’ouvrages classiques ou de nouvelles publications susceptibles d’intéresser les chercheurs qui travaillent sur les métiers

Un livre sur les marchands à l’époque moderne

Un livre de David Alonso García, Mercados y mercaderes en los siglos XVI y XVII

© Editorial Sintesis
© Editorial Sintesis

            Enseignant-chercheur en histoire moderne à l’Université Complutense de Madrid, David Alonso García est d’abord un spécialiste de la fiscalité castillane des premières décennies du XVIe siècle (thèse soutenue en 2004 à l’Université Complutense) avant de s’intéresser aux réseaux commerciaux, en particulier génois dans la Castille de la toute première modernité ; on lui doit diverses publications dans ce domaine surtout publiées dans des ouvrages collectifs. Sous sa signature, avec le titre de Mercados y mercaderes en los siglos XVI y XVII. Una historia global, les éditions madrilènes Síntesis viennent de publier une synthèse sur le monde des marchands à l’époque moderne dans laquelle l’auteur présente dans les deux premières parties l’évolution du commerce moderne et dans les deux dernières se centre sur les diasporas et les colonies marchandes en Europe, Asie, Amérique et Afrique, approche les réseaux commerciaux et aborde la complexe question de la formation des marchands, de leur vie professionnelle, privée, culturelle… Le sous-titre, Una historia global, tient sa justification car, justement, ce manuel ne néglige pas les mondes extra-européens à qui sont consacrés plusieurs chapitres dans les différentes parties de l’ouvrage. La volonté de l’auteur est d’insister sur la mise en interrelation de tous ces espaces au cours de la première modernité créant une « économie globale ». Si la plus grande partie de l’ouvrage est une approche que l’on pourrait appeler « structurelle » bien qu’elle se centre aussi sur l’évolution du commerce et des réseaux, l’auteur redescend vers le marchand dans le quinzième et dernier chapitre intitulé précisément « La vida de un mercader ». Il y a envisage tour à tour la formation théorique et pratique des marchands, le mariage, la culture matérielle, la religiosité et les mentalités, le travail et l’organisation en sociétés. Là, c’est le cas européen, voire méditerranéen sinon castillan, qui devient le « modèle » même si quelques incursions dans l’Empire songhai ou quelques comparaisons avec l’Inde n’en sont pas absentes.

            L’ouvrage se termine par une petite chronologie de faits relatifs au commerce ou d’autres événements qui lui sont liés entre 1443 (construction du fort d’Arguim en Mauritanie par les Portugais) et 1694 (création de la Banque d’Angleterre) et une bibliographie (essentiellement en espagnol et en anglais) qui devrait rendre quelques services. Avec ce livre, David Alonso García offre aux étudiants, d’abord, mais aussi à toute personne intéressée, une introduction complète de ce que pouvait être le monde des marchands et du commerce dans les deux premiers siècles de l’époque moderne, comblant ainsi une lacune.

Patrice Poujade

David Alonso García, Mercados y mercaderes en los siglos XVI y XVII. Una historia global, Madrid, Editorial Síntesis, « Temas de historia moderna », 2016, 269 p.

Notes de Patrice Poujade sur quelques publications récentes

 

C’est une publication de documents de grand intérêt que nous offrent dans le volume 2014 du Bulletin de la Commission royale d’Histoire-Handelingen van de Koninklijke Commissie voor Geschiedenis de l’Académie royale de Belgique, Francis Brumont et Jean-Philippe Priotti, tous les deux spécialistes d’histoire espagnole et du commerce à l’époque moderne. Le corpus est composé de 84 lettres, la plupart conservées à l’Archivo Real y General de Navarra, à Pampelune, dans la série « Tribunales reales ». En effet, le gros de la documentation éditée provient d’un procès et concerne des lettres (70) impliquant, de près ou de plus loin, Rodrigo de Espinosa, petit mercier navarrais. La plupart des lettres ont été écrites depuis les quatre foires castillanes annuelles de Medina del Campo (mai et octobre), Medina de Río Seco (août) et Villalón (autour de Mi-Carême-Pâques). Le reste (14 lettres) est constitué par des lettres échangées entre Anvers et la Navarre en 1555-1556.

La publication de ces lettres, qui occupe la dernière partie de l’ouvrage, est accompagnée d’une bibliographie et d’un index des noms de lieux, de personnes et de matières. Les 85 premières pages de l’ouvrage forment une intéressante présentation et une étude des lettres publiées, complétées par quelques annexes. Le quotidien des acteurs du commerce, leurs relations et interrelations sont au cœur de ce travail dont le contexte sont les foires de Castille au temps de leur apogée dans la première partie du XVIe siècle. Continuer la lecture de Notes de Patrice Poujade sur quelques publications récentes

Peintres et doreurs en Roussillon, de Julien Lugand

L’ouvrage de Julien Lugand, tiré de sa thèse et paru en 2006, est une très bonne entrée pour comprendre le monde des ateliers du Roussillon des XVIIe et XVIIIe siècle

Julien Lugand, Peintres et doreurs en Roussillon aux XVII et XVIIIe siècles, Canet, Trabucaire, 2006

Peintres et doreurs en Roussillon aux XVIIe et XVIIIe siècles est un travail de synthèse au carrefour de l’histoire sociale, de l’histoire culturelle et de l’histoire du goût, qui nous restitue la réalité des métiers de peintre et de doreur dans une Province d’Ancien Régime, traitée dans son ensemble. La première partie s’intéresse au métier et à son organisation (la corporation, l’apprentissage, la réglementation de la concurrence…). Continuer la lecture de Peintres et doreurs en Roussillon, de Julien Lugand

CR de Patrice Poujade sur Thierry Verdier, Dictionnaire occitan-français des termes d’architecture XVIe-XIXe siècles

Dictionnaire-occitan-francais-des-termes-darchitecture-Verdier

Thierry Verdier, Dictionnaire occitan-français des termes d’architecture XVIe-XIXe siècles, Paris, Les Éditions de Paris, 2013, 92 p.

            Thierry Verdier, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université de Montpellier III, a publié en 2013 un dictionnaire occitan-français des termes de l’architecture à partir de sa connaissance des documents de l’époque moderne en Languedoc et Rouergue, appuyée sur quelques dictionnaires dont en trouvera la liste aux pages 30-92. Il s’agit d’un instrument de travail tout à fait utile pour tous ceux qui doivent lire des documents de l’époque moderne concernant les territoires de la langue occitane. Continuer la lecture de CR de Patrice Poujade sur Thierry Verdier, Dictionnaire occitan-français des termes d’architecture XVIe-XIXe siècles